Le Chili a approuvé une loi visant à protéger les droits en matière d’emploi des mutants et des humains génétiquement modifiés

Guy Boulianne : auteur, éditeur et journaliste indépendant

En plus d’une loi protégeant les neurodroits, le Chili dispose désormais d’une loi sur l’emploi pour protéger contre la discrimination des mutants et des personnes génétiquement modifiées. Le Congrès national du Chili a approuvé un projet de loi intitulé « Interdit la discrimination au travail contre les mutations ou les modifications du matériel génétique ou les tests génétiques » le 16 février 2022 :

« Article 1. — Aucun employeur ne peut conditionner l’embauche des travailleurs, leur permanence ou le renouvellement de leur contrat, ou la promotion ou la mobilité dans leur emploi, à l’absence de mutations ou d’altérations de leur génome entraînant une prédisposition ou un risque élevé pour une pathologie qui peut se manifester au cours de la relation de travail, ni exiger à ces fins un certificat ou un examen permettant de vérifier que le travailleur ne présente pas de mutations ou d’altérations du matériel génétique dans…

Voir l’article original 3 030 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :